CHAIZ TERR-TERR ET DIX DE TERR
Pour découvrir la Chaiz Terr-Terr et Dix de Terr :
ou alors commencez par le début de l'histoire
Voilà comment tout à commencé :
Sur une structure de chaise, je rajoute deux éléments pour apporter un complément de relief
Une chaise en bois sans son assise
Un tube PVC
Un embout métallique d'aspirateur
Et voilà comment j'ai continué :
L'embout métallique sert de point de départ pour donner forme à cette création.
Au moment où je découvre qu'un petit moteur électrique se glisse à l'intérieur du tube, je décide de construire une chaise animée avec un simple interrupteur pour enclencher l'unique mécanisme.
Une idée en appelant d'autres, il devient évident que l'animation doit fonctionner par contact des fesses de l'utilisateur lorsqu'elles se posent sur l'assise de la chaise .... et qu'une animation c'est bien, mais plusieurs animations c'est encore mieux.
Un moteur sera placé dans le haut du tube
Ce qu'il reste d'un parapluie qui a subi un fort coup de vent.
La tige du parapluie est enfoncée dans un trou percé au préalable dans la chaise
Un deuxième moteur est fixé sur le rebord intérieur de la chaise
Un troisième moteur est fixé sur le rebord intérieur de la chaise
Les futures animations ont été réfléchies à l'avance afin que chaque moteur trouve une place bien précise.
Le moteur est maintenu en place par une chute de cuir et une plaque en aluminium
Sur le montant de la chaise le fil électrique est placé dans une rainure (qui plus tard sera obstruée)
Même les vis sont récupérées
Les fils électriques (qui ont ultérieurement servis à connecter des enceintes) sont tous raccordés aux moteurs
Le moteur
Une poignée de placard
Cette partie qui va entraîner une courroie a été modifiée de très nombreuse fois jusqu'à son bon fonctionnement
Deux morceaux de bois pour mettre la future assise à niveau
Tout se construit intuitivement comme un puzzle (morceau par morceau) sauf que je ne connais pas le nombre de pièces et que l'image finale ne se dévoile qu'une fois l'œuvre aboutie
Une tige en matériau composite
Par des associations d'objets qui se rencontrent délibérément ou fortuitement un squelette prend forme.
L'élément tournant d'un tourne-disque hors d'usage
L'assise qui a pour fonction de mettre en marche tous les moteurs
DÉTAIL DU HAUT DU TUBE MÉTALLIQUE
Un bouchon de mousse à raser
Le moteur est vissé sur le bouchon
Certains éléments ne sont pas fixés définitivement pour, au cas où, changer une pièce défectueuse. Ici on peut enlever la partie haute et remplacer facilement le moteur
À l'intérieur du tube d'aspirine se cache un domino d'électricien
Une boîte de pellicule qui s'encastre dans la partie centrale du bouchon.
Une perle sur laquelle est fixé un fil de pêche
Quand on tire sur le fil de pêche on récupère le tube d'aspirine logé à l'intérieur du tuyau (afin de déconnecter les fils électriques du moteur)
Le fil électrique qui est relié au moteur
Le thème du végétal s'impose avec l'éclosion d'une première fleur animée
La deuxième fleur animée
La troisième fleur animée
L'assise et ses mécanismes cachés
La première fleur animée
L'interrupteur qui permet de mettre en mouvement les fleurs
Un poussoir qui fait office de contacteur pour mettre en marche un des moteurs
Un morceau de plexiglas
Un bouchon bleu est collé sur le plexiglas
Un tuyau en plastique scié et emboîté sur le bouchon. Le tuyau s'emboîte ensuite sur le poussoir.
De la mousse synthétique pour le futur coussin
La première fleur 
Je me suis un jour approvisionné en plantes et fleurs dans une ancienne décharge. Est-ce que cela viendrait de là-bas ?
Un embout en caoutchouc
La main d'une figurine
Un élément de jouet
La deuxième fleur 
La partie haute d'un bouchon de produit vaiselle
À l'intérieur du bouchon est collée une petite roue de voiture dont le trou central s'emboîte sur l'axe métallique du moteur
Du fil en plastique
Un grand bouchon
Une chose caoutchouteuse qui renferme un grand mystère (en fait, je ne me rappelle, plus comment j'ai monté l'élément central
La troisième fleur 
La partie mâle d'une boîte ovoïde (que l'on trouve dans un œuf en chocolat fort connu) qui s'ajuste sur la tête d'un bouchon
De la cordelette blanche
Une paille coupée dans sa longueur et collée à la cordelette
Un couvercle en plastique (d'une boîte de fromage) qui est percé en son centre pour laisser passer un bouchon. Le couvercle est vissé sur la tête de ce bouchon
Un bouchon rouge de feutre emboîté dans un autre bouchon
Un bouchon en plastique
L' ASSISE DE LA CHAISE
Pour réaliser le mécanisme caché sous l'assise, j'espère trouver dans mon matériel technique de quoi créer les connexions électriques nécessaires au fonctionnement des moteurs : poussoirs et branchement des piles.
Comme je ne dispose pas de ces éléments, l'inventeur se met énergiquement en action.
Le dessous de l'assise et les mécanismes électriques
Chaque moteur est alimenté par une pile
Un poussoir (fixé sur une plaque de plexiglas) est construit avec divers éléments : bouchon, ressorts, rivet, ...
Pour ne pas me perdre, j'ai dessiné mon circuit électrique sur la planche avant de le construire
Une rondelle métallique
Les trois poussoirs qui enclenchent les trois animations
Pour construire avec du "rebut", il faut recueillir des objets et des matières un maximum d'informations. Ce qui aide à construire des mécanismes complexes comme ces poussoirs.
Malgré la simplicité du mécanisme, j'ai monté et démonté de nombreuses fois le dispositif pour obtenir un contact électrique fonctionnel
La partie basse d'un bouchon de produit vaiselle
Un ressort bizarre qui fait bien l'affaire
Le culot d'un rivet 
Un élément en plastique qui maintenait autrefois un rouleau de scotch
Du métal souple
Un boulon
Un ressort de briquet
La tête d'un rivet 
Une ancienne roue de voiture miniature et son axe métallique
La vue d'ensemble après la mise en place de l'assise
Un clou et un morceau de ressort pour un contact en finesse avec la pile
Cet élément pivote
Ici, je mettrai ma signature
Pour habiller la chaise (en couvrant le gros-œuvre, en remplissant les vides, en masquant les imperfections) j'opte pour l'emploi du papier mâché.
La peau de la chaise est fabriquée à partir de boîtes à œufs et de rouleaux en carton (pour papier wc). Ce choix est fait pour l'aspect terreux de ce papier mâché quand il est appliqué sur son support.
La matière première
La matière deuxième
Le papier mâché qui à été finement broyé est prêt à l'emploi. J'ai préparé à l'avance tous le papier nécessaire à l'habillage de la chaise
Les boîtes et les rouleaux sont préalablement découpés en morceaux pour être préparé aux différentes étapes de fabrication du papier mâché
Avant d'appliquer le papier mâché, je prépare les pieds de la chaise
Une boîte à fromage pour donner au pied une forme élégante. L'intérieur de la boîte est remplie de papier mâché
Le papier mâché est humidifié et mélangé à de la colle pour d'une part lier la matière et d'autre part pour adhérer au matériaux
L'application du papier mâché sur l'ensemble du corps de la chaise.
Ce papier qui a une couleur sombre a commencé à sécher
Un autre papier mâché qui sert à combler un vide. Ce papier a été confectionné avec des tickets de caisse, des factures, des prospectus, et des papiers à lettres usagés
La peau en séchant prend une consistance ferme et résistante. Je la protège toutefois de certaines agressions telles que l'eau ou les salissures en la recouvrant d'un film protecteur transparent.
La construction du coussin (qui est un élément important de la chaise) est une partie que j'ai cherché à sous-traiter à cause de mon inexpérience en couture. Mon dernier grand travail dans ce domaine remonte à l'enfance où vers l'âge de 10 ans je fabrique avec l'aide de ma maman une jolie souris blanche en feutrine.
Donc, ne sachant pas comment aborder la chose, je dépose sur la messagerie téléphonique d'une amie couturière un appel de détresse et j'attends son coup de fil.
Mes chutes de tissus
Pour patienter, je sors du fil, des aiguilles, du tissus, et à la main (sans l'aide d'une machine) je me confectionne un sac, je décore un autre sac, j'embelli une chemise, j'enjolive une autre, re-personnalise une veste, ... et pour finir tant que je suis chaud et pas mécontent de moi, j'attaque ce coussin un peu particulier.
Comme je n'ai aucune idée sur la façon de procéder, je teste d'abord sur un morceau de drap blanc en improvisant totalement. 
Pour commencer, je dispose de certaines informations :
- Le coussin est un coussin-housse qui accueille une mousse et une plaque semi-rigide.
- Le coussin forme un bloc compact homogène (le tissu épouse parfaitement le contenu).
- La housse se sépare de son contenu pour un éventuel lavage.
- Le coussin se fixe sur la chaise à un endroit précis et ne doit pas bouger.
- Le coussin doit pouvoir se détacher de la chaise.
- Le coussin est légèrement trapézoïdal.
- Je n'ai pas de machine à coudre.
La mousse et la plaque semi-rigide
Est-ce que le patron est correctement dessiné ? Et quelles sont les techniques de couture que je vais employer pour construire le volume de ce coussin ? Je sais comment commencer la première étape de ce travail mais après c'est le flou total.
Ouf ! J'ai réussi à aller jusqu'au bout.
Et ça marche malgré les coins un peu lâches. Finalement je vais garder cet essai et m'en servir comme housse intérieure
La mise en pratique après l'essai
Le dessus de la housse
Une perle en bois
Une couture éphémère pour tracer un repère
Le dessous de la housse
Je dessine un nouveau patron avec des bordures du dessous bien plus larges que sur mon premier essai. Est-ce que la plaque semi-rigide rentrera dans la housse une fois les coutures achevées ? Pas sûr !
Je couds une bande velcro en 1 heure et 15 minutes
Je me suis tellement attardé sur les coutures qu'il est impossible que cela craque
La chance est avec moi. Tout est rentré sans grande difficulté et cette fois-ci le tissu est bien tendu.
Il ne reste plus qu'à poser le coussin
Les bandes velcro collées sur l'assise de la chaise s'ajustent avec celles cousues sous la housse
Maintenant qui peut savoir se qui se cache sous ce coussin ?
Une petite fleur en tissu (un rebut que j'ai du raccommoder) rapportée sur le coussin
Ça se voit que le fer à repasser n'est pas passé par là
Il faut de la patience pour obtenir un assemblage visuellement intéressant. Fouiller, construire, tester, observer, déconstruire et recommencer est la seule recette qui m'offre à un moment donné une complète satisfaction.
LES ANIMATIONS
Il n'y a plus qu'à s'assoir sur la chaise pour découvrir des éléments qui se mettent en mouvement.
Une fleur s'épanouit
Une autre fleur se laisse entraîner en douceur
Le coussin placé sur l'assise confère à l'ensemble un côté raffiné qu'il faut relever par une petite touche décorative
Une bague métallique qui a certainement accueilli le doigt d'une enfant est placée sur la tige du parapluie
UN PEU DE DÉCORATION
Pour mettre en place sur l'arrière de la chaise une jolie broche en forme de feuille, j'ai besoin d'un miracle.
Comme il n'y a pas de prise sur ce bel objet, j'ai besoin de trouver dans mon bric-à-brac d'objets les éléments adéquats qui me permettront de fixer cette broche
Comme par magie, un boulon et un anneau se présente à moi et feront largement mon affaire.
Une broche dorée
Un boulon en laiton providentiel
Un anneau en laiton providentiel
L'anneau se coince avec une grande précision sur le système d'accrochage de la broche et est ensuite collé en quatre endroits discrets
La tête du boulon s'engage avec élégance dans l'anneau.
Un pic de broche qui pique
Un point de colle sera déposé sur la tête du boulon avant la fixation de la broche
Sous le boulon, je perce un trou très fin qui va accueillir le pic de la broche.
L'espace entre le trou et le boulon est tel, qu'il permet au pic d'exercer à sa base une légère pression sur l'anneau. Cela assure un maintien supplémentaire pour que cette broche reste définitivement en place.
Cette découverte (aussi insignifiante soit-elle) me procure une joie intérieure intense.
Et voilà le résultat !
Et le fin du fin pour conclure : la signature qui est fixée sous l'assise
Pour construire cet autoportrait printanier, j'ai découpé trois images dans un vieux magazine
 
CHAIZZ TERR-TERR ET DIX DE TERR
(52x60x140)  2006 - 2010
CHAIZZ TERR-TERR ET DIX DE TERR
(52x60x140)  2007

Conception : Olivier LEDUC © 2018

WWW.LEDUC-ART.COM

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now